Dégustons avec Calculon #1

Dans le genre accumulation et collection, je ne m’arrête pas qu’aux vernis (ce serait si simple…). En effet, j’aime aussi beaucoup les thés. Quel rapport avec Calculon, me direz-vous ? Je vais re-situer rapidement pour les non-initié(e)s : Calculon, c’est le robot-acteur qui interprête son propre rôle dans « All my Circuits », le soap opera que Bender et Fry regardent quotidiennement au siège de Planet Express, dans la série d’animation Futurama. (Je sens que j’en ai déjà perdu pas mal d’entre vous, mais ne vous inquiétez pas, au final, ce n’est pas très important.) (Sauf si comme moi, vous êtes fan de la série, auquel cas, c’est capital !) Vous ne voyez toujours pas le rapport ?

J’arrête de vous faire mariner, il est grand temps de vous présenter mon Calculon, baptisé ainsi à cause de la couleur cuivrée que lui donne le tanin, c’est mon petit robot-infuseur offert à Noël il y a quelques années par ma Marion d’amour ❤

IMG_2829

C’est lui qui a été élu, parmi mes quelques infuseurs farfelus, pour être le chroniqueur thé du blog *clap clap*

Calculon est encore en train de faire trempette, alors j’en profite pour vous présenter Gentleman, un thé noir aromatisé au Caramel au beurre salé de la Compagnie Anglaise des Thés. Pour les parisiennes, il y avait auparavant une boutique dans les Halles, mais avec les travaux ils ont été contraint de fermer… définitivement. Maintenant, il ne reste que leur boutique de Bayonne. Au final, c’est un mal pour un bien en ce qui me concerne, puisque ça les a poussé à créer un site de vente en ligne beaucoup mieux que le site qu’ils avaient avant, où on ne pouvait commander que par téléphone.

IMG_2827

J’aime beaucoup les thés que j’ai acheté chez eux : je trouve les mélanges originaux et variés, les saveurs très développées. Je n’ai vraiment découvert cette enseigne que lors de leur déstockage avant fermeture à Châtelet l’an dernier, et je n’hésiterais pas à recommander chez eux tellement j’ai été emballée par leurs produits.

IMG_2833

(Ca y est, il a fini de barboter, voilà maintenant qu’il fait sa star façon patin désarticulé…)

Le Gentleman, c’est mon thé cocooning, un brin sucré, c’est vraiment celui qu’il me faut pour les après-midis pluvieuses, ou pour les matins mous où rien ne saurait mieux me faire quitter les draps que la perspective de cette délicieuse odeur dans la cuisine.

Quant à la boîte, c’est une vieille boîte Ricoré trouvée à Emmaus. La plupart de mes boîtes de thés sont chinées, comme celle-ci. Je la trouve magnifiquement désuète, c’est d’ailleurs pour ça que je lui ai associé le thé Gentleman (parce qu’honnêtement, c’est has-been d’être un gentilhomme, vous en conviendrez) et puis aussi parce que je n’avais pas de thé appelé « Boniche ». La tasse, elle aussi a du vécu, trouvé à Emmaüs aussi, elle se fêle de plus en plus, mais je n’arrive pas à m’en défaire, je la trouve trop jolie (elle est rose, tout est dit) donc je tenais à vous la montrer avant qu’elle ne me reste dans les mains.

IMG_2866

J’espère que cet article vous aura plus, et que vous avez bien profité de votre tea time aujourd’hui (avec ou sans gentleman, souvent entre filles, c’est bien plus sympa 😉 ).

Ma routine à la piscine

C’est avec une immense fierté que je vous annonce que j’ai repris (non sans douleur) le sport ! Avec tous mes problèmes de squelette, la natation est bien le seul que je puisse pratiquer sans risque, et ça tombe bien, j’adore ça. Il faut dire que j’ai un physique qui s’y prête aisément : 1,83m et des pieds aussi grands que des palmes ^^’

Mais bon, le truc avec la piscine, c’est que c’est plutôt contraignant. Sans aller chercher très loin, je vois déjà 2 contraintes majeures à la pratique régulière de la natation : le chlore flingue la peau, mais surtout les cheveux et ça t’oblige en prime à les laver plus fréquemment (alors qu’ils sont déjà agressé par le chlore, cimer la logique), et il faut aussi être bien épilée si tu ne veux pas avoir à subir les regards lourds de toute la piscine, staff inclus (mais si tu assumes ces regards, crois-moi bien, je t’admire autant que je t’envie…).

Je vais donc vous présenter mes meilleurs alliés pour être d’attaque pour le grand bassin !

Image

Tout d’abord, l’épilateur électrique. Je m’y suis mis assez récemment avec le Silk Epil 7 de Braun, dans sa version la plus simple : la tête d’épilation de base, point barre. J’étais sur de ne pas me servir des multiples accessoires high-tech qui finissaient par faire ressembler cet épilateur à un robot ménager multi-fonction, et ma foi, j’avais pas vraiment envie de me faire éplucher les gambettes. Et puis il faut aussi dire que ces accessoires qui restent bien souvent au placard font énormément grimper le prix. Dans le cas de ce modèle là, ça va du simple au double. Pourquoi ai-je choisi celui-ci ? J’ai d’abord longuement fouiné et inspecté les moindres recoins du web à la recherche d’avis de consommatrices, et il correspondait bien à mes critères. En parlant de critères, le plus important au final était pour moi de pouvoir l’utiliser sous l’eau, et franchement, c’est magique. Déjà parce qu’après une demi-heure à barboter dans ta baignoire, les poils et la peau sont ramollis ce qui facilite l’épilation, mais aussi parce que sous l’eau, l’engin fait nettement moins de bruit ! Je m’en sers pour le maillot et les jambes, et j’en suis très contente. Pour les aisselles, je n’ai pas encore passé le cap, et puis comme il me reste encore plein de rasoirs… Mais j’y arriverais un jour !

Image

Pour la douche, je choisis des formats pratiques à transporter, qui ne prennent pas trop de place dans mon sac (je dis ça alors que je trimballe des palmes, cherche l’erreur) et surtout, qui sentent bons et forts. Parce que le chlore, sur la peau comme dans les cheveux, ça pue. C’est donc la première (et certainement dernière) fois que vous m’entendrez parler d’un gel douche. En effet, je préfère généralement me laver au savon. Je trouve ça plus économique, plus sympa, et puis j’ai tout un stock de savons qui sont beaux et qui sentent bon, et j’aime ce côté « collection » que je trouve moins cool avec les gels douches. Bref, j’aime les savons. Mais se trimbaler une boite à savons dans les douches collectives de la piscine, c’est pas franchement le plus pratique. J’ai donc opté pour un gel douche qui sent bon et fort, histoire de faire en sorte que le chlore ne soit plus qu’un vilain souvenir. Pour l’instant, il s’agit d’une petite bouteille de 100g du Slammer de Lush, un cocktail ultra vitaminé de citrons verts très acidulés, avec un petit côté salé qui rappelle les tequila paf, tout ce qu’il faut pour me donner la patate pour cette reprise un peu difficile du sport.

Image

Quand je l’aurais fini, je pense continuer mon aventure gel douchesque (oui oui, et pourquoi pas ?) avec le fameux Cottage au Caramel. Surtout que bon, le centre nautique étant en travaux jusqu’à décembre (voire plus, mais on croise les doigts), l’accès est limité à la piscine extérieure. Pour l’instant, ça va, mais je ne vous cache pas qu’en décembre, j’aurais sûrement besoin de réconfort en sortant de là !

Pour les cheveux, je carbure pour l’instant avec le shampoing Les Fleurs du Mâle de Lush également. Il sent bon et vraiment fort la violette, et puis il va me permettre d’entretenir autant que possible mon blond estival (et pas si naturel que ça, mais on en reparlera 😉 ). L’odeur reste dans les cheveux pendant au moins 2 jours sur moi, et c’est un vrai régal. Le conditionnement 100g est ici aussi très pratique.

Image

Quand la bouteille sera vide, ou quand je trouverais que mes cheveux souffrent déjà un peu trop de l’hiver et du chlore, j’opterais pour B Never Too Busy To Be Beautiful de Lush, encore. Ce gel douche (car à la base c’est un gel douche) est très riche en miel, ce qui lui donne une odeur très forte et gourmande, mais en fait aussi un shampoing très nourrissant. Maintenant, Lush à sorti Mieli Mielo qui lui est similaire en de nombreux points, seule l’odeur diffère un peu, je trouve que B Never Too Busy To Be Beautiful à une odeur plus sucrée. Et puis comme j’ai un bidon de 500g depuis un bon moment, je lui reste fidèle. Par contre, il va falloir que je trouve un moyen de le reconditionner pour aller à la piscine.

Image

En après-shampoing et en soin, je vais vous présenter mon duo de choc, j’en suis complètement gaga, et malgré les nombreux tests, pour l’instant je n’en démords pas. Tout d’abord, c’est mon fidèle Coolaulin qui m’accompagne. J’ai acheté le format 100g que je remplis à chaque fois que je pars en vacances (généralement, il me dure un mois), mais à l’année, quand je ne lui fais pas d’infidélité, j’en utilise 2 bidons de 500g. Il est assez fluide, bien hydratant, il démêle très bien (armé de mon peigne en bois) et sent bon la noix de coco. Pour mes cheveux secs et bouclés, c’est un banco (non non, je ne dis pas ça parce que j’écoute le jeu des 1000 euros en rédigeant cet article… ^^’) !

Image

Ensuite, après m’être laborieusement rhabillé (c’est fou comme c’est difficile d’enfiler un jean, ou pire, des chaussettes après la piscine !) alors que mes cheveux séchaient tranquillement dans la serviette, je les libère de celle-ci et les enduit généreusement de R&B, Lush encore (vous allez me prendre pour une monomaniaque à la longue). Ce baume nourrissant, reconditionné pour l’occasion dans un pot d’échantillon de la marque, m’est complètement indispensable. Sans ça, c’est bien simple, je n’ai pas des cheveux mais une botte de paille. J’en applique une bonne noisette sur les pointes et les longueurs en froissant mes boucles, et ma tignasse retrouve peu à peu figure humaine, tout en fleurant délicieusement bon la fleur d’oranger et le jasmin.

Image

Voilà, avec tout ça, je n’ai aucune raison de me démotiver, je vais pouvoir aller nager toute l’année et retrouver un corps de sirène et une forme olympique, on y croit !

Polish Pick-up #1

Aujourd’hui, premier article vernis et présentation du Pick-up qui devrait faire son apparition dans tous mes articles pour les ongles, avec un petit clin d’oeil à un des sens du verbe « pick up » : collectionner 😉

Image

Pemière escale du Pick-up : Troyes. Et quoi de mieux que cette commune de Champagne-Ardenne pour vous présenter Be Flowerful (01) de la collection Floral Grunge d’Essence (vous ne voyez pas le rapport ? Moi non plus. Voyez vous, ce n’est pas moi qui conduit le Pick-up, alors je compose comme je peux avec ses pauses pipi-café sur l’autoroute). Je l’ai acheté sur l’e-shop kosmetik4less pour 1,75€, mais il me semble qu’il n’y est déjà plus, édition limitée oblige.

Image

C’est donc un joli rose, assez sage et très lumineux, parfois un peu orangé en fonction de la luminosité, ce qui peut lui donner des accents tangerine ou corail. Comme vous le voyez, j’ai du mal à quitter la belle saison, puisque malgré l’automne qui s’installe doucement, je garde sur mes ongles une couleur très estivale. Bon, concrètement, je suis encore en vacances pour quelques jours, ça doit jouer un peu 😉

Image

Pour ce qui est de la tenue, je le porte déjà depuis 2 jours et il n’y a pas la moindre écaille, c’est donc plutôt satisfaisant. Tout le mérite ne lui revient cependant pas, il faut prendre en compte la géniale base Utlra Nail Repair d’Essence, ainsi que le non moins génial top coat Super-Fast Drying de Poshé.

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu, et à très bientôt pour un nouveau tour en Pick-up !

Haul iHerb (Desert Essence, Crazy Rumors & Hurraw)

Aujourd’hui, je vais vous montrer les derniers trésors apportés par mon facteur : des baumes à lèvres Hurraw et Crazy Rumors et les fameux shampoings et après-shampoings Desert Essence.

Pour ce qui est de mes cheveux, cela fait déjà un bon moment que j’ai chassé les silicones de mes soins, je dirais bien 2 ans, quand j’ai commencé avec les shampoings solides de Lush. Mais chez Lush, justement, ils ont beau avoir éliminé les silicones, il reste toujours une belle ombre au tableau, et pas des moindres : le SLS, autrement dit des sulfates. Après deux ans de fidélité capillaire à la marque, je peux affirmer sans crainte que ceux-ci ont été tout sauf tendres avec mon cuir chevelu : pellicules par moment, voire même accentuation de mes crises d’eczéma/psoriasis dûes au stress. Il était grand temps de passer à autre chose, ne serait-ce que pour alterner. Voici donc la gamme à la Framboise qui promets de la brillance, celle à la Noix de Coco pour la nutrition, et uniquement en après-shampoing car j’avais des doutes sur l’odeur, le Pomme verte & Gingembre pour le volume.

IMG_2737Mon premier test, c’est l’après-shampooing Pomme verte & Gingembre et pour l’instant c’est un régal ! Je ne peux pas vraiment me prononcer sur le volume, parce que j’en ai déjà naturellement beaucoup, en tout cas il n’a ni alourdi mes cheveux, ni cassé mes boucles. J’ai été surprise par sa texture très épaisse qui changeait énormément de mon habituel Coolaulin de Lush (il faudra que je vous en parle, je l’adore !), mais au final c’est plus facile à répartir. J’avais peur de l’odeur, mais elle est à tomber : très acidulée et assez gourmande, on dirait vraiment un bonbon à la pomme. Je pense vous faire une revue plus complète des shampoings quand j’aurais testé toutes les gammes sur le long terme 😉

Pour les baumes à lèvres, les Hurraw à l’amande, au pamplemousse et à la cerise noire viennent agrandir ma collection. Je suis toujours aussi satisfaite de la marque : format hyper pratique, odeurs et goûts à tomber (sauf celui au chaï, je trouve qu’il a le goût de soupe chinoise :x), bonne hydratation et ils sont vegan, bio et cruelty free par dessus le marché. En bref, ils ont tout bon, et on avait bien besoin de produits aussi fun et vitaminés pour booster l’image des produits « bio » aux sempiternels packagings verts et caca d’oie.

Mon premier baume Crazy Rumors est tombé dans mon panier iHerb à cause de ce phénomène que toutes celles qui ont déjà commandé sur ce site connaissent bien : la limite de poids. En effet, sur iHerb, les colis pour la France sont limité à environ 1,8 kg, et du coup, quand on approche du poids limite sans vraiment l’atteindre, on a tendance à faire « tomber » dans son panier virtuel des petites choses qui ne pèsent pas lourd, comme des baumes à lèvres, ou du thé (oui, parce qu’on trouve à peu près tout sur iHerb).

Du coup, ce baume teinté de la gamme HibisKiss est arrivé dans mon panier un peu comme un passager clandestin entre deux shampoings, et ma foi, je l’aurais bien naturalisé sur le champ ! J’avais entendu beaucoup de bien de Crazy Rumors, dont les baumes sont à peu près les cousins des Hurraw (mais puisque je vous dis qu’ils sont vivants !), cruelty free et vegan également. J’ai choisi la teinte « Tropical », une des plus foncées il me semble, un joli prune irisé. Sans plus attendre, les swatches :

IMG_2739Sur la ligne la plus basse, je suis passée et repassée plusieurs fois, je pense que niveau teinte, on ne peut pas en tirer beaucoup plus, mais pour un baume teinté c’est largement suffisant à mon avis. La ligne du milieu, c’est toujours le Tropical, cette fois-ci en un seul passage. Et tout en haut, il s’agit du baume Hurraw à la cerise noire qui est censé être teinté, mais je suis passé autant de fois que pour la première ligne du Tropical, et franchement, niveau teinte, il n’y a rien à en tirer. Si vous cherchez un baume teinté, dirigez vous plutôt vers Crazy Rumors que vers Hurraw, donc, mais sinon pour tout le reste, il est très bien ce petit baume à la cerise, et il sent si bon !

Je suis contente de cette commande iHerb, même si la limite de poids peut-être un peu énervante au moment de valider la commande, j’aime bien commander sur cette caverne d’Ali-Baba. D’ailleurs, si vous avez des produits coup de coeur ou indispensables qui viennent d’iHerb, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me faire part de vos trouvailles.

Petit bon plan au passage, avec le code PLD906, vous pouvez économiser sur votre première commande 5$ si celle-ci est en dessous de 40$, et 10$ au delà 😉

Le Rouge G de Guerlain, ma jolie Grenad(in)e

Pour mon premier article beauté, je tenais à vous présenter un objet tout particulier à mon coeur.

En effet, ce magnifique objet m’a été offert par ma Sephorette préférée, j’ai nommé la talentueuse Beauty Garden. C’est donc le  Rouge G, emblème de la célèbre marque Guerlain en teinte Grenade (65).

Image

Et si vous ne la connaissiez pas encore, vous allez découvrir l’incroyable astuce du packaging des Rouge G (un peu comme quand tu trouves une pièce secrète dans ton chateau Polly Pocket) : le miroir intégré, parfait pour les retouches 😉

Image

Voici donc la teinte Grenade, avec comme vous pouvez le voir une texture crème et très légèrement irisée, juste ce qu’il faut pour capter la lumière !

Maintenant, en piste :

Image

Pour laisser à ce joli rose la place de s’exprimer, j’ai misé sur un maquillage simple : un coup de Phyto-Khol Star de Sisley en teinte Smoked Topaz, le mascara Cils d’Enfer de Guerlain et c’est tout (:

Image

En résumé, ce Rouge G, en plus d’être un objet au design précieux et certes un peu lourd, et également un bijou sur les lèvres : texture crémeuse très agréable, très bonne pigmentation et très bonne tenue (oui, très je vous dis!). Je pense que je n’aurais jamais osé me l’acheter seule, et c’est vraiment un superbe cadeau. Encore merci Marine ❤

Image

Bienvenue (:

Il faut bien un début à tout.

Voilà donc le premier article de ce tout nouveau blog que j’espère un peu fourre-tout, un peu bordélique, un peu à mon image en somme. Il sera donc question à la fois de beauté, de cuisine, de séries, de jeux, ou encore d’art contemporain. Ou même de dinosaures. J’aime bien les dinosaures.

Alors voilà, fais comme chez toi. Vas-y, installe toi, prends tes aises et profites-en. Bon, j’sais bien que pour l’instant c’est pas très attrayant, mais ça viendra.

A bientôt !

Photo du 56689324-05- à 15.44

Une autruche (& un chaton).